Dour Festival

Elvis Ghettoblaster

{BEL (Bruxelles)}

Dans la droite ligne des grands bidouilleurs de sons et d’ambiances qui ont balisé les 90’s comme Pavement ou encore Jon Spencer Blues Explosion, Elvis’ Ghettoblaster propose des morceaux puissants, intenses, aux orchestrations paradoxalement complexes et accessibles. En 2002, le groupe commence à jouer un peu partout en Belgique en compagnie de groupes comme Bob Log III, Das Pop ou Ghinzu. Dans les années qui suivirent, les membres du groupe furent impliqués dans divers projets musicaux, mais ils se réunirent vite pour enregistrer Love is a schizophrenic hungry monster, un album concept involontaire sur les relations amoureuses qui tournent mal. Celui-ci reflère parfaitement les goûts éclectiques d'Elvis' Ghettoblaster. On passe de l'indie pop de "Champagne & Wine" à l'électro de "Die ugly girls die" en passant par la bossa nova psychédélique de "Marieke" sans oublier le rock'n'roll furieux de "Doll" (Dour Festival 2008)

Autres artistes » Tous les voir