Dour Festival

Goldfrapp

{GBR (Londres)}

Née dans un petit village plongé dans la campagne anglaise vers le début des années 1970, Alison Goldfrapp développe un caractère très mélancolique et contemplatif dès son plus jeune âge. Trop à l'étroit dans sa campagne si puritaine et conservatrice, elle décide donc à 18 ans de plier bagage vers les grandes villes. Elle se fait d'abord remarquer comme chanteuse sur les premiers albums de Tricky et Orbital puis rencontre Will Gregory avec qui le courant passe très rapidement. Leur complémentarité est évidente : l’une a besoin d’un compositeur, l’autre d’une chanteuse. Goldfrapp est né.
En 1999, Goldfrapp signe un contrat avec le label Mute Records pour enregistrer l’album Felt Moutain. Apparenté à de l’électropop, ce premier opus s’inspire des compositions de Gustave Mahler, Nina Rota et Ennio Morricone. Adulé par la critique et le milieu de la musique électronique, l’album connaît cependant un succès mitigé auprès du grand public. En 2002, fort de plusieurs mois sur scène, le duo retourne en studio et s'oriente vers une tout autre voie : une pop électro acidulée. Intitulé Black Cherry, ce deuxième album bouleverse autant les fans de la première heure qu’il les partage. En 2004, Goldfrapp réitère une tournée et passe le cap du million d’albums vendus. Le duo rencontre une notoriété grandissante notamment auprès de la culture gay.
En 2005, Goldfrapp squatte les studios pour donner naissance à leur troisième œuvre, Supernature. Sorti en 2006, le succès ne se fait guère attendre : leur premier single "Ooh La La" se place directement à la quatrième place des classements britanniques. Avec le quatrième album Seventh Tree, sorti en février 2008, le flamboyant duo électro confirme, outre sa classe folle, sa capacité à surprendre, à se réinventer. Entre harmonies 70's kitsch à la New Seekers et le swing sixties aérien et psychédélique d'une Julie Driscoll ou d'une Dusty Springfield, Alison explore, sans jamais en faire trop, toute l'étendue de son registre vocal. Seventh Tree est une invitation à prendre l'air, cet été à Dour, que l'on aurait tort de décliner. (Dour Festival 2008)

Autres artistes » Tous les voir