Channel Tres, Makaya McCraven et 33 nouveaux artistes à #dour2020 !

35 nouveaux noms dont Channel Tres, Lala &ce, Pongo, Sherelle et Makaya McCraven s’ajoutent au line-up du Labo de #dour2020. 

 

À Dour Festival se croisent, pendant 5 jours d’amour et de musique, les plus gros headliners du moment ainsi que les têtes d’affiche de demain, tous styles et nationalités confondu.e.s, sur les 9 scènes du festival. Parmi elles se trouve Le Labo, qui, comme son nom l’indique, fait office de laboratoire d’expérimentations sonores avant-gardistes et qui a accueilli les nouvelles têtes d’affiches des grands chapiteaux d’aujourd’hui : Flavien Berger, Acid Arab, Agar Agar, Red Axes, Palms Trax, AZF, ou encore Mall Grab, Kevin Morby, Josman, L’Or du Commun, entre autres. 

 

Aujourd’hui, Dour Festival annonce 35 nouveaux noms qui rejoignent la programmation du Labo, à commencer par le natif de Compton Channel Tres, l’un des fers de lance de la hip-house qui mêle house music et hip-hop, Lala &ce dont les productions planantes et les textes engagés font d’elle l’une des figures montantes du rap français mais aussi l’angolaise Pongo qui incarne haut et fort le renouveau de tout un pan du kuduro, la Dj britannique Sherelle, protagoniste principale de l’une des meilleures Boiler Room de 2019 et Makaya McCraven, figure phare de la scène jazz de Chicago. 

 

Cette année, le Labo fait la part belle à l’électronique au travers des belges Front de Cadeaux, duo bruxellois composé de Dj Athome et Hugosan et d’AliA qui, à seulement 20 ans, impressionne déjà par sa connaissance acérée du clubbing et sa technique de mix, de la britannique résidente chez NTS AFRODEUTSCHE influencée par Drexciya et Underground Resistance et d’Octo Octa, co-fondatrice des soirées et du label T4T LUV NRG. 

 

L’avant-garde de la française Oklou, de sa compatriote Shygirl et du français exilé à Bruxelles Jardin, accompagné de son esprit punk et de son électronique rap résonneront aux côtés des textes de l’américaine Bbymutha et de ceux du nouveau prodige du rap belge : Swing.

 

En provenance d’Ouganda, d’Afrique du Sud ou du Ghana, mêlant électronique, rythmiques shangaan, zoulous, acholi et soukous, les chansons de Muzi, Nihiloxica, Onipa ou Otim Alpha feront pleuvoir sur le Labo une ambiance solaire faite de mélodies oniriques et d’appel à la transe.

 

Toujours plus de propositions jazz expérimentales avec les belges BeraadGeslagen qui joueront, comme à leur habitude, au milieu du public, le quatuor bruxellois représentant de la nouvelle vague jazz noir-jaune-rouge Commander Spoon et le duo Nikitch & Kuna Maze qui propose un mélange de jazz, broken beat et hip-hop. 

 

Les voix des belges David Numwami, multi-instrumentiste et collaborateur de Nicolas Godin (Air) ou Charlotte Gainsbourg, d’EMY et sa neo-soul, ainsi que celle de MEYY, dont la musique oscille entre lo-fi, pop et r&b, seront aussi de la partie.

 

Deux groupes aux profils aussi complexes que singuliers nous feront également l’honneur de fouler la scène du Labo. Les brésilien.ne.s de Teto Preto, leurs performances uniques et leurs textes politiques, ainsi que les néerlandais de YĪN YĪN et leur musique aux sonorités 60’s et 70’s en provenance d’Asie du Sud-Est, mêlée à du rock psychédélique et de l’électronique, proposeront au public de Dour Festival de continuer un tour du monde du son.

 

Le samedi, c’est le meilleur des diggers et Dj bruxellois Lefto, toujours à l’affût des dernières tendances et dont la culture musicale n’a aucune limite, qui prendra les commandes du Labo. Résident à Dour Festival depuis 2006, il présentera une après-midi entre new jazz, r&b et hip-hop aux côtés des bruxellois ECHT! et leurs performances jazz et live puissantes, l’excellent batteur Makaya McCraven qui sortait en février dernier “We’re New Again”, sublime réinterprétation du dernier album de Gil Scott-Heron et Neue Grafik Ensemble, nouvelle génération du jazz londonien à la croisée entre jazz, house et hip-hop. Lynda Dawn, Greentea Peng et Makala rejoindront également ce plateau tout comme Sessa, l’acid de Paranoid London live, la house de KETTAMA et, bien entendu, un set haut en couleur de Lefto.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close