Dour Festival 2022 : la programmation complète ! 👀

L’affiche de Dour Festival ce sont plus de 220 artistes, 8 scènes, des têtes d’affiches et des artistes émergeant·es, tous styles confondus, mais surtout beaucoup d’amour et une communauté Doureuuuh !

Dour Festival complète aujourd’hui son affiche 2022 et annonce la venue de BLOND:ISH, Booba, Caballero & JeanJass, Charlotte AdigĂ©ry & Bolis Pupul, City Morgue, DJ EZ, Ghostface Killah, Hugo TSR, KAS:ST live, Morad, Parcels, RomĂ©o Elvis, Squarepusher, The Bug feat. Flowdan, Albi X, AliA, Apashe, Azo, Bakari, Bothlane, David Numwami, DC Salas, EMY, Frontal Soundsystem, Gotti Maras, Green Montana, Jawbreakers, JUICY, K.ZIA, Kalash, Karla Böhm, Kenny Mason, KT Gorique, Les Louanges, Logic1000, Lola Haro, Marhu, Mika Oki, Nikitch & Kuna Maze, OTON, Smahlo, STACE, The Haunted Youth, Youssef Swatt’s.

 

L’Ă©tĂ© 2022 restera gravĂ© dans les mĂ©moires. On cĂ©lĂ©brera enfin, tous·tes ensemble, la rĂ©ouverture de Dour Festival pour une Ă©dition d’une semaine, format XXL, du lundi 11 au dimanche 17 juillet ! 

 

Les festivalier·es reprendront possession de leur terrain de jeu préféré. Vivement les retrouvailles format XXL ! 

 

On dit souvent de Dour que sa meilleure tête d’affiche, c’est le festival lui-même qui, année après année, s’est forgé une solide réputation en Belgique et à l’international grâce à sa programmation musicale, sa communauté, son ambiance hors du commun, ses campings, et surtout ses festivalier·es qui forment aujourd’hui une micro-nation Doureuuuh. Cette communauté de curieux·ses et de mélomanes venue des quatre coins de l’Europe se retrouve chaque été à Dour pour y célébrer leur plus grosse FÊTE de l’année, et ce pendant 5 jours (1 semaine cette année), dans cette petite bourgade belge située à la frontière française où se réunit la crème de la crème de la programmation musicale belge et internationale, tous styles confondus. Au total, ce sont plus de 220 artistes qui se produiront sur les huit scènes électro, hip hop, indie ou dub du festival.

 

Rendez-vous sur la Last Arena pour vivre de grands moments rassembleurs où se produira entre autres Vald qui cartonne tout en ce moment ou Laylow, le rappeur le plus digital du game, pour deux dates uniques en Belgique. Rendez-vous également avec le nouveau joyau de la couronne belge Angèle que Dour Festival soutient depuis le début de son extraordinaire parcours pour une date unique également. Rendez-vous avec le roi du drip et légende du rap américain Gunna. Il y présentera son dernier album tout comme la superstar du hip-hop US Trippie Redd.

 

Les équipes de Dour Festival se réjouissent sans doute encore plus de surprendre les festivalier·es par de nombreuses découvertes, avec l’inauguration d’une toute nouvelle scène, La Chaufferie. Discothèque géante située en plein cœur du festival, La Chaufferie fera la part belle aux ambiances rave obscures, gabber, hardtech, dubstep, techno à 150 BPM et drum and bass avec aussi des accents de rap, reggae ou encore amapiano. C’est une fierté d’y accueillir des noms fédérateurs comme Dj Hype, Casual Gabberz ou Danny L Harle, mais aussi de faire découvrir de nouveaux artistes. Parmi les 45 groupes qui se produiront sur cette scène, les festivalier·es danseront sur une carte blanche à Nyege Nyege, festival le plus avant-gardiste d’Afrique de l’Est et une affiche drum and bass qui convie A.M.C. feat. Phantom, Bou, DJ Hype et Randall en B2B, Black Sun Empire feat. Multiplex ou encore Kings of the Rollers & Inja, etc. 

 

Si La Chaufferie peut être comparée à une scène dancefloor, c’est évidemment que sa grande sœur format open air, la Balzaal, sera plus que jamais le grand rendez-vous des clubber·ses. La Balzaal accueillera cette année encore les plus grands noms de l’électronique internationale et belge pour 5 jours de fête immersive au son des kicks techno et house de l’immense Carl Cox qui se retrouve cette année dans la position honorifique de curateur de la scène et aura carte blanche le mercredi. Il célébrera son tout  premier passage à Dour, tout comme un autre cador du genre : l’allemand Sven Väth. The Blessed Madonna, Amelie Lens, I Hate Models mais aussi la relève u.r. trax, Logic1000 et AIROD rejoignent l’affiche.

 

La Boombox, le plus gros chapiteau de Dour, vibrera aux sons hip hop du festival en journée avec de nombreux·ses artistes belges  tel·les que STIKSTOF, Peet, Hamza ou Caballero & JeanJass, mais également des pointures internationales comme GoldLink, Rico Nasty, Benny The Butcher ou Princess Nokia. S’y produiront aussi les grands noms français du moment avec entre autres Gazo, OBOY ou Josman. La nuit, la Boombox se transformera en grosse scène électronique avec Sub Focus, Vladimir Cauchemar, DJ EZ ou Mandragora.

 

Les guitares et l’indie auront, cette année encore, tout autant leur place dans la programmation de Dour, plus particulièrement du côté de la Petite Maison dans la Prairie et du Labo. Des groupes comme Sleaford Mods, Warmdusher, Black Country, New Road, black midi ou Los Bitchos rejoignent l’affiche de Dour Festival. Plus généralement, La Petite Maison dans La Prairie sera le repère des fans de musique indé, de jazz, d’electronica, mais aussi de house et de musique électronique live. 

 

Quant au Labo, tout est dans le nom. Il restera le repère où aller y découvrir des expérimentations musicales, des shows plus mentaux et une sélection léchée de groupes émergents, tous styles confondus. Le vendredi au Labo sera dédié à une programmation 100% belge et le samedi, c’est Lefto Early Bird, DJ diggeur et globe-trotteur qui programmera de nouveau sa scène.  

 

Direction maintenant le Dub Corner ou le point de rendez-vous des amateur·rices de dubplates. Importée de Jamaïque puis transformée en Angleterre, c’est au Dub Corner que la culture dub se vit pendant le festival. 

 

Enfin, cerise sur le gâteau, il restera encore de nouveaux noms à annoncer pour dévoiler la programmation du Rockamadour, nouvelle scène à part entière, sorte d’îlot au milieu du festival, pour laquelle Dour fera équipe avec la meilleure radio communautaire de Belgique, Kiosk Radio. 

 

Aller à Dour, c’est vivre une expérience unique en acceptant de se prêter au jeu des pérégrinations musicales. C’est se laisser surprendre par une énergie brute hip hop, par les vibrations techno de la Balzaal, par des riffs de guitares en provenance du Labo ou de la Petite Maison dans la Prairie. C’est se laisser happer par la nouvelle vague jazz, dub ou gabber du moment, communier tous·tes ensemble devant la Last Arena, se réveiller au camping les yeux embrumés, vivre beaucoup d’amour et se réjouir, chaque jour qui passe, de se rapprocher de l’ouverture de cette édition monumentale !

 

Toute l’équipe du festival attend sa communauté la plus Doureuuuh, de pied ferme, du lundi 11 juillet au mercredi 13 juillet pour un warm-up d’anthologie au Dour CampFest et dès le mercredi 13 juillet lors de la réouverture tant attendue de Dour Festival pour y crier à plein poumons DOUREUUUH plus fort que jamais.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close