Dour Festival 2017

Tickets #DOUR2017
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE

À propos

Créé en 1989 par Carlo Di Antonio, le Festival de Dour est aujourd’hui le plus grand événement musical et touristique de Belgique francophone. Le festival arrive depuis 28 ans à trouver l’alchimie parfaite pour créer une des plus importantes fêtes en Europe : une programmation singulière, alternative et puissante alliant artistes mythiques, découvertes et diversité, un terrain de jeu au cœur des Terrils du Borinage et une organisation sans faille, pour près de 230 000 jeunes amoureux de la musique.

En 2016, le festival a accueilli pour la première fois près de 235 000 festivaliers venus de toute l’Europe, pour 5 jours d’amour et de musique. La prochaine édition aura lieu du 12 au 16 juillet 2017 et promet d’ores et déjà de tenir toutes ses promesses : un site sans cesse repensé, un camping gigantesque mais confortable et un accueil sans cesse amélioré. DOUREUUUH!

 

DOUR – UN PEU D’HISTOIRE

Dour est une commune francophone de Belgique, située en région wallonne dans la province du Hainaut.

L’histoire de Dour et du Borinage est intimement liée à celle de l’exploitation du charbon. Au XVeme siècle, le village de Dour est érigé en commune. Puis après une période d’exploitation désordonnée des veines de charbon affleurant le sol, le XVIIIeme siècle voit l’arrivée des Machines à Feu permettant d’atteindre les gisements les plus profonds. Au XIXème siècle, le Borinage est le plus grand bassin houiller d’Europe et fournit les grandes puissances mondiales.

De grandes crises sociales suivent la fin de la seconde Guerre Mondiale, le métier de mineur ne convint plus les Borains et les mines font appel à une main d’œuvre étrangère, issue du bassin Méditerranéen. En 1951, la Belgique signe le traité de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier qui ouvre les frontières, baissant ainsi le prix du charbon et accentuant la crise du Borinage. Suite à cela les mines ferment une à une, et la nature reprend le dessus, les transformant en petites réserves naturelles…

En 1988, le terril de Dour est racheté par la commune de Boussu et revendu à Ryan Europe pour exploitation. Une coalition se soulève parmi les anciens mineurs et les jeunes, voyant leur terrain de jeu en péril. Après de longues manifestations et grèves de la faim, l’information relayée par les médias permet de préserver les zones les plus appréciées des dourois comme les marais et les sources d’eau chaude.

L’année suivante, le Festival de Dour nait à ses pieds sur la Plaine de la Machine à Feu.